Exemples d'initiativesOn en parle dans la presse

De la boîte à idée à l’innovation 2.0

By 30 juillet 2010 février 3rd, 2012 One Comment


panel

(Photo : Bearing Point)

“De la boîte à idée à l’innovation 2.0, l’Innovation collaborative dans tous ses états”, tel est le titre du nouveau point de vue issu du cabinet de conseil Bearing Point.

Ce rapport a été conduit en partenariat avec Air Liquide, la Direction Générale de Modernisation de l’Etat, Reunica, Orange, la SNCF et Veolia Environnement. Il s’appuie sur 70 entretiens auprès de décideurs de l’innovation et  près de 60 dispositifs d’innovation collaborative associant clients ou salariés.

Bonne nouvelle, l’étude annonce une tendance très claire à l’adoption de l’innovation collaborative, faisant état d’une véritable lame de fond pour les entreprises.
Ainsi, à fin 2009, 75% des grands groupes ont mis en place un ou plusieurs dispositifs d’innovation associant les salariés.
Cette tendance est de plus désormais complétée par une ouverture à l’extérieur : les entreprises intègrent progressivement la “voix du client” dans leur démarche d’innovation, démarche facilitée de nos jours par l’arrivée des outils du web 2.0.
On retrouve les exemples des entreprises telles que DELL (Ideastorm) ou Starbucks (MyStarbucks Idea) mais également un grand nombre de cas français tels que la SNCF avec son initiative  “TGV lab”.
Ce point de vue nous propose une structuration des différentes formes d’innovation collaboratives : salariée et cliente.

L’Innovation Salariée

Du point de vue Innovation Salariée (interne), 3 grandes familles sont décrites:
  • Communauté de pratiques : fondée sur le partage et démultiplication des bonnes pratiques innovantes.
  • Lean Innovation : implication des salariés dans le changement et amélioration continue de la démarche d’innovation.
  • Pépites : famille se focalisant sur les sujets porteurs de croissance et/ou éloignés du coeur de métier de l’entreprise (culture de start-up).

L’Innovation Client

Cette catégorie axée sur une ouverture à l’extérieur, met le client au centre de la démarche.

4 grandes familles sont distinguées:

  • Conversation : travail de communication avec ses clients, promotion de l’entreprise.
  • Partage de concept : il a pour but de compléter l’effort de recherche interne (démarche “Outside-In” de l’innovation ouverte)
  • Co-Construction : implication du client dans la construction de produits ou services (feedback).
  • Test d’offre : sollicitation de clients “experts” pour tester une nouvelle offre.

Cette catégorie d’innovation reprend donc une partie des concepts de l’innovation partagée en se centrant sur l’acteur le plus important de la démarche : le client.

A noter que dans une démarche globale d’innovation partagée, la stratégie consiste ensuite à impliquer les autres acteurs de son éco-sytème d’innovation : les sous-traitants, laboratoires privés, recherche publique, etc…

Les outils facilitateurs

Le point de vue revient sur l’historique de l’innovation collaborative, démarré avec les dispositifs de “boite à idée” (Michelin 1927).

Ces dispositifs autrefois accompagnés de lourdeurs et difficultés retrouvent désormais un nouveau souffle grâce aux nouvelles technologies dites 2.0. Ces technologies permettent maintenant une vraie collaboration en temps réel, abolissant les distances et lourdeurs historiques du processus.

Afin de mieux catégoriser les différents outils, ce rapport les classe en 4 familles:

  1. Les réseaux sociaux : ces outils permettent de connecter les individus en réseau, collaborer en diffusant de l’information, organiser et utiliser les connaissances collectives….Les idées surgissant de ces échanges peuvent ensuite être introduites dans un processus d’innovation.
  2. Les plateformes conversationnelles : elles permettent aux participants  (internes ou externes) d’échanger, commenter, voter pour des idées. Il s’agit d’un espace de maturation des idées, permettant également d’identifier les personnes clés de l’entreprise, à l’instar de notre outil ID-Storm®.
  3. Les plateformes documentaires: elle facilitent la gestion de projet en regroupant les documents sur un espace de travail collaboratif.
  4. Les solutions de management des idées: ces outils permettent de suivre une idée depuis sa création jusqu’à son industrialisation.

Une mutation engagée

La dernière partie du rapport fait état d’une mutation engagée. En observateur des tendances, le cabinet Bearing point note l’évolution des frontières de l’innovation.

Cette évolution part d’une innovation traditionnelle dite en silo pour aller vers un modèle plus ouvert, prenant en compte un véritable éco-système dans ce que les auteurs appellent l’innovation maillée.

Véritable cahier des tendances, ce rapport aborde le sujet de l’innovation collaborative grâce à une enquête de terrain. De nombreux cas d’entreprises françaises sont cités (SNCF, Orange, RATP, Lyonnaise des eaux…).

Il apporte une analyse et structuration intéressante des notions clés de l’innovation collaborative grâce à des tableaux de synthèse.

L’introduction du rapport est disponible ici: pdv_innovation2 0_Extract (2)

Pour les lecteurs intéressés par ce rapport, l’étude complète est disponible en version papier auprès des services marketing du cabinet Bearing Point.

Le sujet vous intéresse ? Nous proposons des outils collaboratifs qui sont désormais abordables pour les PME et institutions.

Vous pouvez nous contacter pour plus d’informations

Vous connaissez d’autres exemples d’innovation collaborative ? N’hésitez pas à nous en faire part ci-dessous !

Conduite en partenariat avec Air Liquide, la Direction
Générale de Modernisation de l’Etat, Reunica, Orange, la SNCF et
Veolia Environnement, elle s’est appuyée sur 70 entretiens auprès de
décideurs de l’innovation. Ainsi, près de 60 dispositifs d’innovation
collaborative associant clients ou salariés ont été analysés.

Join the discussion One Comment

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.